LA FERME DES GRANDS VIVIERS

Me voici en compagnie de Damien Houdayer à la Ferme des Grands Viviers pour parler choux, échalotes, courges cul de singe et j’en passe.

 

Vous l’aurez compris, il s’agit d’une exploitation agricole axée sur une culture maraîchère où se promènent également les vaches Limousines et les poules pondeuses.

Présentations faites, Damien m’évoque son parcours professionnel, qui à l’origine, ne ressemble en rien à la vie de la ferme.

en commençant par des études économiques, la reprise de l’activité familiale à Laigné en Belin n’était pas envisageable. Plusieurs facteurs ont été à l’origine du changement de parcours de Damien.

Plus particulièrement un sujet d’étude sur le lait de jument et l’intégration du réseau « Bienvenu à la Ferme » lors de son passage à la chambre d’agriculture de Pau. Ces expériences lui ont permis d’avoir un œil nouveau sur l’exploitation familiale.

Damien reprend l’activité, instaure une vente en direct à la ferme et une présence sur les marchés voisins. Il obtient également un BPREA (brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole) qu’il passa en Dordogne.

Quelques années après les premières semences, récoltes et toutes autres activités, Jean-Michel s’est associé à Damien pour l’activité maraîchère.

Aujourd’hui, les 2 associés ont 2 hectares de culture de légumes, 3 hectares de pommes de terre, blé, chanvre, maïs et millet. Pour compléter, 2 serres permettent une culture maîtrisée de la salade et d’autres légumes.

Les génisses, quant à elles, profitent de 10 hectares de prairie. En parallèle, elles ne sont nourries qu’au foin, aux déchets de pommes de terre et à la brèche de bière JoliCoeur de David Lux. Il s’agit d’une croissance plus lente pour l’animal mais neutre envers l’environnement.

La liste des légumes est longue, je vais donc en citer quelques-uns que Damien et Jean-Michel m’ont présenté. Les choux par exemple, représentent une grande partie de l’activité hivernale avec environ 7 variétés. Ce qui va de pair avec les radis, salades et betteraves. Tout comme les butternuts automnales qui font de plus en plus d’effet dans le quotidien des consommateurs.

En toute logique, l’été, l’activité devient intense due au grand nombre de tomates que cultivent les maraîchers. Nous nous sommes amusés à estimer un nombre de produits cultivés à l’année et nous avons atteint le nombre de 70. Ce nombre reste approximatif mais donne un ordre d’idée sur l’envergure de l’exploitation et de l’intensité du travail fourni.

Sans oublier les œufs qui nécessitent une autre personne pour travailler uniquement ce domaine. Ils sont livrés aux boulangeries, boucheries et aussi aux petites et grandes surfaces.

La viande, elle, est conditionnée sous vide et en vente directe à la ferme.

Dans la grange où sont stockés les légumes, un point de vente est aménagé afin d’y retrouver des produits locaux. La majorité des denrées nécessaires à notre alimentation sont à la Ferme des Grands Viviers. N’hésitez pas à venir en direct de l’exploitation pour bénéficier des conseils et anecdotes de Damien à propos de ces légumes. Lieu-dit Les Grands Viviers, 72 220 Laigné-en-Belin, vente en direct les Lundis et Vendredis de 17h à 19h et le Samedi de 10h à 12h.

Un passionné qui vous plonge dans son univers et nous donne l’envie de ne plus en sortir.

Pin It on Pinterest

Share This